Agamemnon

Agamemnon

Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre & Lisa Pajon / Théâtre Irruptionnel


Création les 21, 22 et 23 mars 2013 au Forum du Blanc-Mesnil
Coproduction : Théâtre Irruptionnel / Forum du Blanc-Mesnil

L’HISTOIRE

L’action se passe à Mycènes quand Agamemnon revient de Troie avec Cassandre, sa captive. Clytemnestre, en son absence est devenue la maîtresse d’Egisthe, elle tue Agamemnon au cours du banquet qui fête son retour.

GENESE DU PROJET

Tout au long de mon travail d’auteur-metteur en scène, je n’ai cessé de me confronter aux grands textes du répertoire classique.

Tout d’abord en tant qu’acteur, j’ai eu la chance de jouer beaucoup de classiques (Marivaux, Shakespeare, Calderon, Goldoni, Molière….) accompagné par des metteurs en scène (Jean-Pierre Vincent, Lukas Hemleb, Jean-Louis Benoît, Jacques Lassalle, Pierre Pradinas…) qui sont sensibles à la relation intime qui doit exister entre l’acteur et l’écriture dont il s’empare.
L’acteur est celui qui se rapproche au plus prêt du souffle de l’auteur et des mécanismes dramatiques mis en place par ce dernier.
Cette école de l’acteur a fortement nourri mon travail d’auteur.

Ensuite en tant que metteur en scène, j’ai toujours essayé de mettre le texte que j’avais écrit et sur lequel nous nous penchions (“Le Roland”, “Marcel B.”, “Um Kulthum tu es ma vie”) en miroir d’un texte du répertoire (“La Chanson de Roland”, “Hamlet”, “Rodogune”…).
Dans le principe même de la répétition (réflexions dramaturgiques, travail à la table, passage au plateau), cet aller-retour constant entre mon écriture et des textes classiques nourrit mon imaginaire et celui de mes collaborateurs (acteurs, créateurs son, lumière, scénographe…).

Cette mise en perspective des textes s’appuie sur des thématiques communes. Aussi bien sur la forme, le principe des laisses répétitives dans “La Chanson de Roland” et des gimmicks répétitifs dans “Le Roland”, que sur le fond, l’incapacité d’Hamlet à agir en écho du personnage « central-absent » de Marcel B., ou encore le rapport entre femme et pouvoir que l’on retrouve dans “Rodogune” et dans “Um Kulthum, tu es ma vie !”.

C’est en bâtissant en 2010 le projet artistique de notre résidence de trois ans au Forum Culturel de Blanc-Mesnil autour de la thématique femme et pouvoir qu’est né le projet de travailler sur une tragédie latine et plus précisément sur l’Agamemnon de Sénèque.

Texte Sénèque
Traduction Florence Dupont

Mise en scène Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre

Assistant à la mise en scène Adrien Cools

Décoration Olga Orlenko

Création son Georges Socratoff

Création lumière Anne Vaglio

Avec Romain Berger,
Vincent Debost,
Mathieu Genet,
Christian Nouaux,
Lisa Pajon,
Julie Pilod,
Clara Pirali.


Avec la participation de Léa Prost pour le rôle d’Electre, Lyes Derradji pour le rôle d’Oreste, Pierre Tsala Mvilongo pour le rôle de Pylade, élèves du collège Gérard Philippe d’Aulnay-sous-bois, et d’un choeur pour les Troyennes.

Durée : 2h15

Création 2013
Production Théâtre Irruptionnel.
Coproduction le Forum – scène conventionnée de Blanc-Mesnil.
Soutien de la DRAC IDF dans le cadre de l’aide au projet.
Le Théâtre Irruptionnel est en résidence au Forum – scène conventionnée de Blanc-Mesnil, avec le soutien du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.
Le Théâtre Irruptionnel est en résidence au Moulin du Roc de Niort.


Événements

Blanc-Mesnil
21, 22 et 23 mars 2013

A télécharger