Mapa Teatro - La Despedida

Mapa Teatro - La Despedida

Productions déléguées / 2017


La double origine, suisse et colombienne, de Heidi et Rolf Abderhalden n’est sans doute pas étrangère au fait qu’ils considèrent le théâtre comme un territoire vivant, aux frontières poreuses, où se croisent tout autant les cultures, les communautés que les disciplines artistiques.
Le regard de la soeur et celui du frère se conjuguent au sein du Mapa Teatro, compagnie qu’ils ont fondée en 1985 à Paris, puis implantée à Bogota.
À partir d’un dialogue constant et de l’influence qu’ils ont l’un sur l’autre, ils créent un langage commun, ouvert sur l’altérité. Résolument transdisciplinaires, leurs créations empruntent des formes diverses – interventions urbaines, installations visuelles.
La Despedida s’inscrit dans ce qu’ils nomment leur « laboratoire de l’imaginaire social ». Il s’agit du troisième volet d’une trilogie, Anatomía de la violencia en Colombia, après Los Santos Inocentes (2010) sur les paramilitaires, à travers une fête religieuse et païenne qui commémore un massacre, et Discurso de un hombre decente (2012) sur les narco-trafiquants inspiré d’un discours post-mortem de Pablo Escobar.


LA DESPEDIDA (note d’intention)

Fin 2016 : après cinquante deux ans de conflit armé, un accord de paix est signé entre l’Etat colombien et la plus ancienne des guérillas du continent américain, « les Forces armées révolutionnaires de Colombie », FARC.
Les camps de ce groupe armé sont ouverts subitement à la présence des journalistes du monde entier pour être visités comme on visitait jadis les villages des tribus récemment découvertes. Transformés en exotiques musées ethnographiques, ils deviennent alors les théâtres où sont exposés et mis en scène les icônes, objets et pratiques d’une révolution qui n’a jamais eu lieu.
Après un demi siècle de guerre, l’arrivée de la paix représente la fin d’une utopie, l’au-revoir au plus vieux rêve révolutionnaire de l’Amérique-Latine.
Initialement inspirée par les idées des grands théoriciens de la révolution socialiste et plus tard par les luttes des héros locaux, le projet révolutionnaire colombien est devenu une figure statufiée, figée dans le temps.
La Despedida constitue la dernière pièce du projet « Anatomie de la violence en Colombie », projet que Mapa Teatro a initié en 2010 et qui s’achève en 2017 avec la signature des accords de paix en Colombie.
Cette pièce, tout comme Los Santos inocentes (2010), Discurso de un hombre decente (2012) et Los Incontados (2014), fait partie de ce projet d’anatomie où se déplient trois facettes de la tension entre fête et violence en Colombie avec ses acteurs armés : la guérilla, le para militarisme et le narcotrafic.
Dans une parcelle de forêt équatoriale, Mapa Teatro met en scène sa propre vision d’une expérience peu commune : en convertissant un ancien camp de la guérilla en musée vivant, ouvert au public, l’armée colombienne entend inscrire son rôle dans la Grande Histoire du pays.
À l’ombre de cette forêt, dans ce camp abandonné, trônent les héros statufiés de la révolution, images du temps communiste, figés au milieu des vestiges guerriers et des traces de fête.
Après le départ des « guérilleros », un chaman amazonien, diplômé de Harvard, reprend possession du territoire de ces ancêtres où pousse depuis toujours la « plante sacrée ».

R. & H. Abderhalden

Création le 18 octobre 2017 au Théâtre de Vidy – Lausanne
Durée prévisionnelle : 60 minutes

Conception et mise en scène Heidi et Rolf Abderhalden
Avec Heidi Abderhalden, Rolf Abderhalden, Agnes Brekke, Andrés Castañeda, Miguel Molina, Julián Díaz, Santiago Sepúlveda
Dramaturgie et montage Mapa Teatro accompagné de Martha Ruíz, Matthias Pees, Laymert García Dos Santos, Jean Tible, Giulia Palladini
Musique et création sonore Juan Ernesto Díaz
Scénographie Pierre-Henri Magnin
Conception lumière et direction technique Jean-François Dubois
Création costumes Elizabeth Abderhalden
Masques Christian Probst et Juan Alberto Orrego
Vidéo live et régie Luis Delgado, Ximena Vargas
Régie plateau José Ignacio Rincon/Javier Navarro
Assistance technique Juan Sebastián Suárez, Alexander Rodríguez
Production Ximena Vargas (Mapa Teatro), Camille Barnaud (Les Indépendances)
Traduction Anne Proenza

Production Mapa Teatro / Les Indépendances
Co-productions et partenariats Théâtre de la Ville–Paris avec le Festival d’Automne à Paris, Théâtre Vidy-Lausanne, Festival Sens Interdits, Next Festival – La Rose des Vents Villeneuve d’Ascq

Tournée en France dans le cadre de l’année France-Colombie 2017, avec le soutien du Ministerio de Cultura de Colombia, de l’Institut Français et de l’ONDA.

Remerciements : Michelle Kokosowski, Alejandro Valencia Villa, Sergio Jaramillo, Grupo Puma, Base Militaire El Borugo, Ministère de la Défense de Colombie, Ambassade de Suisse en Colombie, Ambassade de France en Colombie.

Site internet de la compagnie : www.mapateatro.org

Contact : Camille Barnaud +33(0)7.62.59.23.00 – camiba@hotmail.fr
c/o : Bureau des Indépendances – 25 rue Michel Le Comte – 75003 PARIS



Événements

Lausanne
18 au 21 octobre 2017
Saint-Médard-en-Jalles
24 et 25 octobre 2017
Caluire et Cuire (Lyon)
27 et 28 octobre 2017
Douai
7 novembre 2017
Paris
13 au 18 novembre 2017
Villeneuve-d'Ascq (Lille)
23 au 25 novembre 2017
Montpellier
28 au 30 novembre 2017
Pau
5 décembre 2017

A télécharger