Canzone per Ornella

Canzone per Ornella

Raimund Hoghe / Hoghe & Schulte GbR


Avant de devenir dramaturge, puis chorégraphe, Raimund Hoghe écrivait des portraits : portraits de gens connus ou inconnus publiés dans le journal Die Zeit. Cet art du portrait est resté central dans son travail chorégraphique, sous forme de solos adressés à des figures – Joseph Schmidt, Judy Garland, Maria Callas – ou à certains de ses interprètes de prédilection – Songs for Takashi, ou Musiques et mots pour Emmanuel. À chaque fois, ils prennent la forme d’une « offrande musicale » où l’art des interprètes de Raimund Hoghe consiste en une présence attentive aux effets de la musique et du temps, aux résonances imaginaires d’une voix et d’une mélodie. Ornella Balestra – dont le parcours aux côtés de Maurice Béjart n’est plus à décrire – est une de ces danseuses qui incarne au plus haut point le mélange d’intensité et de rêverie propre à la danse de Raimund Hoghe. Dans Canzone per Ornella, le chorégraphe entremêle pour sa danseuse les musiques et les textes de Pier Paolo Pasolini déjà traversés et ceux qu’il reste à parcourir, jouant de sa capacité à jongler entre virtuosité et divertissement, présence sibylline et figure cinématographique.

Création Juillet 2018
72ème Festival d’Avignon – Cloître des Célestins

Mise en scène, chorégraphie, scénographie Raimund Hoghe
Avec Ornella Balestra, Raimund Hoghe, Luca Giacomo Schulte
Collaboration artistique Luca Giacomo Schulte
Lumière Raimund Hoghe, Amaury Seval
Production Hoghe & Schulte GbR

Coproduction Theater im Pumpenhaus Münster
Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Science de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Kunststiftung
NRW, ville de Düsseldorf et pour la 72e édition du Festival d’Avignon : Goethe-Institut (Paris)

Avec l’aide de La Ménagerie de verre (Paris) dans le cadre de Studiolab, Agnès b.


Événements

Avignon
22 au 24 juillet 2018